De la démocratie en informatique : introduction

Le développement technologique influ d'une manière déterminante sur notre mode de vie. En particulier sur nos façons de travailler, de communiquer, de nous socialiser, de nous divertir... et de faire de la politique. Dans le contexte de notre société oligarchique, il représente le plus souvent une menace contre nos libertés, notre santé, notre environnement et même notre humanité (trans-humanisme). En ce sens il n'apporte pas nécessairement un progrès mais bien souvent une régression sociale.

Pour en savoir plus lire les ouvrages de René Riesel, Theodore Kaczynski, Jacques Ellul (et relire Aldous Huxley !) - voir dans notre bibliographie - et se reporter aux associations luttant contre les dérives technologiques (voir les liens).

L'informatique a accru de façon exponentielle les possibilités de gestion et de contrôle des populations. A l'instard des autres technologies, elle creuse l'écart entre les dominants - qui peuvent s'acheter le service des spécialistes - et les citoyens.
Pourtant, intelligement utilisé, le réseau Internet peut jouer un rôle inverse en redonnant aux citoyens les moyens de communiquer largement des informations échappant partiellement à la censure des dominants. Voir : le réseau Internet peut-il aider à construire la démocratie ? et le futur de l'Internet : centralisation totalitaire ou décentralisation démocratique.
C'est bien pourquoi nos gouvernements cherchent à le contrôler et le censurer.
L'utilisation par les citoyens de l'outil informatique, et notamment d'Internet, suppose néanmoins de respecter un minimum (parfois même un maximum) de précautions. Voir : sécurité, confidentialité et confort sur Internet et confidentialité des courriels.

Afin d'échapper autant que possible à l'emprise et au contrôle des multinationales, et plus généralement du domaine marchand, le passage à l'utilisation de logiciels libres - qui sont à la fois gratuits (financés par le don) et dont les sources sont accessibles et librement modifiables - s'impose. Des logiciels libres existent pour quasiment toutes les fonctions que l'on peut demander à un ordinateur, et ce souvent avec des performances égalant celles des logiciels commerciaux les plus complets. Voir par exemple une fiche pour vous aider à passer sans douleur de Microsoft Office à LibreOffice/OpenOffice.org, une autre pour passer à un service de messagerie instantané libre. Ou encore le dossier Informatique-Libre-Service.
Passer à l'informatique libre (fiche pratique) est un choix autant pragmatique que politique.

Dans le même ordre d'idée acquérir un minimum de connaissances et de savoir-faire en matière d'équipement informatique vous rendra plus autonome.

Enfin si vous souhaitez créer ou améliorer votre site Web, nous partageons notre expérience en vous proposant un exemple illustrant la mise en forme des pages Web en XHTML/CSS.

Liens vers des alternatives pour Internet (défense des droits des internautes, accès, hébergement, logiciels...)

L'ensemble de nos fiches pratiques concernant l'informatique - ainsi que des supports de formation et des modèles prêt à l'emploi - sont regroupés dans un dossier téléchargeable (voir le sommaire).


Cette fiche peut être améliorée grâce à vos contributions : nous contacter.

Retour au dossier informatique libre                            Vers les autres fiches pratiques


Mouvement International pour une Ecologie Libidinale (M.I.E.L.) - www.ecologielibidinale.org - Dernière mise à jour le 10 février, 2012
copyleft paternité - non commercial - partage s/s conditions identiques, pour tous les textes de ce site (sauf mention contraire).