Le révisionnisme historique : fonction idéologique

Le révisionnisme ce n'est pas seulement nier l'existence des chambres à gaz où vouloir "apprendre" aux élèves les "bienfaits de la colonisation". C'est aussi former une certaine représentation des sociétés passées, dans un but idéologique.

"La société totale ne sait rien voir d'autre que sa préhistoire dans les sociétés qui l'ont précédée."
René Riesel dans Du progrès dans domestication, Ed. Encyclopédie des nuisances, 2003, p.12.

1. Le mythe d'un Moyen-age obscurantiste

L'éducation bourgeoise noircit le Moyen-age pour faire croire que la société bourgeoise c'est mieux que ce qu'il y avait avant !

L'idée d'un Moyen-age obscurantiste (Dark-Ages en anglais, littéralement période sombre) s'est développée surtout aux XIXème siècle (qui a beaucoup réécrit l'Histoire et les mythes fondateurs - cf. la peinture historiciste par exemple). 
Cette idée a une fonction idéologique précise : faire croire qu'avant l'avènement de la Bourgeoisie c'était la barbarie et que donc cet avènement à été un progrès. Que nous vivons dans une société bien plus évoluée que toutes celles qui ont précédés... 

Le Moyen-age est une période longue que l'on situe généralement du IXème au XIVème siècle, et qui recouvre des situations contrastées. Elle voit se mettre en place une centralisation du pouvoir très progressive et à partir du XIIème la montée en puissance d'une classe commerçante - les bourgeois. La mise en place de l'Inquisition peut être interprétée comme une réaction de l'Église face à la montée du contre-pouvoir bourgeois.

Dans Nudité et pudeur, le mythe du processus de civilisation livre de Hans Peter Duerr, chapitre "nudité" il est rappelé qu'au Moyen-age il était courant que les gens allaient de leur domicile au bain public nus : ils déambulaient nus dans la rue !
Aujourd'hui on s'exclamerait : "Oh mon Dieu ! Si un enfant voyait ça !" Quel progrès !

Sur le révisionnisme en matière de nudité voir notre page consacrée au naturisme. Sur le révisionnisme en matière d'art érotique voir notre page consacrée à la censure de la culture. Sur la censure rétroactive des éditions vidéo de films de cinéma voir notre page sur le politiquement correct.

Par ailleurs, beaucoup de femmes avaient des commerces à leur nom et dans certains fiefs elles participaient à la vie politique. Au Moyen-age, chaque seigneurie avait son propre fonctionnement, indépendamment de "l'État", donc on pouvait trouver des situations variées.
A titre d'exemple, les Vikings d'Islande (présentés comme de barbares guerriers), colons arrivés sur une terre vierge ont la particularité de s'être "abstenu de mettre en place la plupart des hiérarchies instituées qui existaient ailleurs" et de privilégier une politique de consensus comme mode de résolution des conflits. (Jesse Byock, L'Islande des Vikings, Aubier, 2007 - recension dans Sciences Humaines n°187, nov.2007, page 56).

C'est avec l'Inquisition (instituée en 1231) que commence sérieusement la répression et notamment la chasse aux "sorcières" et "sorciers", détenteurs d'un savoir et d'une tradition d'origine païenne. La répression sexuelle devient alors évidente : l'Inquisition traque ceux qui participent aux sabbats (survivances des bacchanales de l'antiquité) et brûle les homosexuels. Cette répression féroce se maintiendra jusqu'au XVIIIème siècle.

Un phénomène similaire est observable dans la récente série télévisée américano-britannique "Rome" présentant une vision totalement fausse de la civilisation romaine qui "ne vise qu'à conforter l'idéologie impérialiste de l'Occident et sa foi dans sa propre évolution morale, par des origines fictives, comme tous les péplums" (Florence Dupont, "Rome", ton univers impitoyable, Le Monde diplomatique, avril 2007, page 31).

2. La construction d'un Paléolithique sans culture

Le révisionnisme à visée idéologique est aussi présent dans les caricatures de l'"homme des cavernes" ou des "sauvages" pour glorifier la "civilisation"... et justifier la colonisation au nom du Progrès et des Lumières - aujourd'hui on dit "les Droits de l'homme".

Sans remonter aux théories racistes, mettant au sommet de la hiérarchie l'homme blanc civilisé, des théories pseudo-scientifiques du XXème siècle encore partagées aujourd'hui témoignent de cette vision idéologique.

L'exemple de l'homme de Neandertal est particulièrement frappant : il fut longtemps considéré (surtout par les chercheurs américains) comme un humain inférieur, "sauvage arriéré à l'allure de brute épaisse", incapable de parler ni de développer la technologie, ayant de ce fait disparu face à la supériorité de l'homme moderne (Cro-Magnon). Or les découvertes scientifiques de plus en plus précises mettent en évidence chez Neandertal l'existence d'une culture, de comportements altruistes, de la capacité de la parole articulée ou encore d'une grande habilité à la chasse. Cf. Sciences Humaines n°187, nov.2007, pp 46-53.

L'exemple de l'interprétation des dessins de la grotte de Lascaux par la paléo-astronome Chantal Jèques-Wolkiewiez montre que les théories qui supposent une activité intellectuelle et symbolique élaborée (l'observation rigoureuse et répétée de la position des étoiles) de la part des hommes pré-historiques font l'objet de fortes réticences de la part de la communauté scientifique. (Voir Lascaux, le ciel des premiers hommes, film documentaire de Stéphane Begoin : présentation sur le site arte.tv)

Lire aussi sur notre site :

Plus largement c'est le regard idéologique porté sur les chasseur-cueilleurs qui est en cause. Au Paléolithique, les hommes sont exclusivement chasseur-cueilleurs : il n'existe pas de propriété privée, d'industrie, de commerce, et probablement peu de conflits armés, de patriarcat, de hiérarchie sociale. Les chercheurs imprégnés par l'idéologie dominante dénieront donc aux Neandertal la culture. Ils tenteront de les différencier le plus possible d'avec nous (ce ne sont pas de vrais humains). En effet pour l'idéologie néo-libérale culture signifie nécessairement organisation capitaliste !

Cette démarche pseudo-scientifique est à rapprocher des théories qui tentent de naturaliser les comportements spécifiques de l'individualisme libéral : esprit de compétition, loi du plus fort, violence... (Exemple : en 1893, Thomas Huxley professait que dans la nature il n'y avait que méchanceté et indifférence). Or des comportements altruistes et de coopération ont été mis en évidence chez de nombreuses espèces animales.


Mouvement International pour une Ecologie Libidinale (M.I.E.L.) - www.ecologielibidinale.org - Dernière mise à jour le 16 septembre, 2016
copyleft paternité - non commercial - partage s/s conditions identiques, pour tous les textes de ce site (sauf mention contraire).